Environnement

Togo : interdiction formelle de créer de nouveaux lieux de culte

La décision d’interdiction de création de nouveaux lieux de culte vise selon le gouvernement à lutter contre les nuisances sonores qui troublent la tranquillité des citoyens.

Ainsi, dans une note officielle, le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, Payadowa Boukpessi, demande  aux préfets et aux maires,  de « prendre les dispositions nécessaires en vue d’interdire en collaboration avec les forces de l’ordre, toutes nouvelles implantations de lieux de culte dans leurs ressorts respectifs ».

« La question des nuisances sonores générées par les lieux de cultes devenant de plus en plus insupportables pour les riverains, je vous demande de faire procéder aux constatations et de me transmettre sans délais les dossiers relatifs aux plaintes des riverains pour des mesures appropriées à prendre », écrit-il dans sa lettre.

Quelques jours plus tôt, c’était aux présidents des organisations et fédérations religieuses que le directeur des Cultes, le Lieutenant-colonel Bédiani Béléi a rappelés la nécessité de faire en sorte que les prêches ou messes ne soient pas des occasions  qui empêchent aux autres de dormir ou de vivre.

Lire aussi-Togo : les leaders religieux veulent la réouverture des lieux de culte

Il assure avoir mis en place des équipes dont la mission est de faire des descentes inopinées sur le terrain pour faire respecter les textes en vigueur. « Elles seront munies de sonomètres pour mesurer l’intensité du bruit. Tout dépassement du seuil des 55 décibels conduira à la saisie des instruments de sonorisation et à la fermeture immédiate du lieu de culte incriminé », précise M. Béléi, ajoutant que « la question des nuisances générées par les lieux de cultes devient de plus en plus insupportable pour les populations ».

Enfin il assure que la question  des nuisances sonores doit interpeller tout le monde d’autant plus que « la liberté religieuse s’arrête là où commence le droit à la tranquillité publique de tous les riverains ».

Lire aussi-Togo : réouverture des lieux de culte et des grands bars

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page