Flash Info

Marc Ably-Bidamon porté à la présidence de l’Autorité du gazoduc de l’Afrique de l’Ouest

(24hinfo)-Le ministre des mines et de l’Energie du Togo, Marc Ably-Bidamon (photo), assure la présidence de l’Autorité du gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (« Autorité du GAO » ou « AGAO ») depuis hier vendredi 30 novembre.

Il a été désigné lors de la 18 ème réunion du comité des ministres du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest tenue à Accra au Ghana et succède au Béninois, Dona Jean-Claude Houssou.

Outre sa prise de fonction, la session s’est penchée sur le rapport relatif à la révision tarifaire et à la régulation du gaz.

En effet, ce point a été l’objet de vives discussions entre l’autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO) et de la West African Pipeline Company (WAPCO) société exploitante du réseau de la ligne du Gazoduc.

Aussi, il a été question pour les ministre de s’imprégner du rapport relatif à l’exploitation et aux financements du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (GAO) mais également de prendre connaissance de la situation du projet d’interconnexion de l’Ouest.

Le GAO est un projet de la communauté économique de États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a pour objectif de permettre aux consommateurs du Bénin du Togo et Ghana d’avoir accès au gaz naturel du Nigeria pour la production de l’électricité et pour le chauffage industriel.

Initié en 1982, ce projet comprend en ce qui concerne le Togo, a prévu la construction d’une centrale thermique qui devrait tourner principalement au gaz naturel.

Faute de moyen, l’exploitant, l’Américain ContourGlobal a fait alimenter les moteurs à base du fuel lourd avec un coût d’exploitation relativement élevé.

Mais depuis début octobre, trois des six groupes de la Centrale fonctionnent déjà au gaz, et les autres groupes devraient passer au gaz avant la fin du mois de novembre 2018.

Selon la CEET, un contrat d’approvisionnement a été signé le 08 juin dernier avec Axxela Ltd, spécialisé dans la distribution de gaz naturel et anciennement connu sous le nom de Oando Gas and Power Ltd.

En vertu de cet accord, la compagnie basée à Lagos fournit la centrale de 100 MW en gaz naturel depuis le 1er juillet 2018, apprend-on. Précisément, le gaz est acheminé à travers le Gazoduc de la West African Gaz Pipeline Company Ltd (WAPCo) ou Société de Gazoduc Ouest Africain, pour alimenter les groupes de la centrale opérée par l’Américain ContourGlobal.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :