International

France : Grégoire de Fournas sanctionné pour des propos racistes

Le couperet de la sanction du bureau de l’Assemblée nationale vient de tomber. Le député du rassemblement nationale (RN),  Grégoire de Fournas se voit priver de la moitié de son indemnité parlementaire pendant deux mois – soit une amputation de 3746 euros par mois sur un total de 7493 euros.
L’élu de Gironde ne pourra pas non plus revenir au Palais-Bourbon pendant les quinze prochains jours de séance.

Le parlementaire a écopé de la sanction maximale prévue par le règlement de l’institution,  vendredi 4 novembre 2022, après avoir lancé dans l’hémicycle « qu’il retourne en Afrique » lors d’une question au gouvernement de l’insoumis Carlos Martens Bilongo.

Le député, noir, interpellait l’exécutif sur « le drame de l’immigration clandestine », en évoquant le sort de 234 migrants actuellement sur un bateau de SOS Méditerranée qui cherche un port pour accoster.

Face au tollé suscité par cette sortie, Grégoire de Fournas, assure de son côté que ses propos ont été déformés, et explique avoir visé le « bateau » de migrants. Sans adresser d’excuses à son collègue, il s’est dit « navré de l’incompréhension » suscitée par ses propos dans un courriel.

La peine qui vient d’être prononcé par le bureau de l’Assemblée nationale, qui se compose notamment de Yaël Braun-Pivet, la présidente du Palais-Bourbon et des vice-présidents – dont deux élus RN, Sébastien Chenu et Hélène Laporte – se veut exemplaire. Soumise à l’approbation de l’hémicycle, elle a été soutenue par une majorité de députés.

Lire aussi-Nathalie Yamb interdite d’entrée et de séjour en France

Avec BMF TV

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page