Médias

Le dialogue sous le feu des projecteurs de la presse

L’ouverture du dialogue inter-togolais  domine l’actualité dans les  journaux en kiosque ce lundi.

‘Enfin le dialogue, s’exclame Togo Matin  qui signale que le ‘top départ du dialogue inter-togolais’ sera  donné ce matin  en présence du président ghanéen, Nana Akufo-Addo. Pour     ce  quotidien privé, le démarrage   du dialogue est  à mettre à l’actif du président de la République qui a consenti  à la ‘volonté de son peuple’.

 

De quoi donner  de bonnes raisons   aux  togolais d’espérer, estime Nouvelle Opinion  tout  satisfait de l’enthousiasme    qui a régné lors des  quatre jours de  travaux du comité préparatoire. ‘A présent que  la date du 19 février est incontournable pour l’ouverture  du dialogue proprement dit, les togolais  sont dans l’attente   et il est permis d’espérer’, analyse le  périodique.

Les réactions  de Gilbert Bawara,  représentant du gouvernement au comité  préparatoire et de l’opposant Eric Dupuy à la fin des travaux sont à lire dans Forum de la semaine.

Liberté    de son côté s’étonne  de l’absence de Faure Gnassingbé  à l’ouverture   du dialogue et relève  cependant que  le plus dur  commencera  pour les acteurs juste la cérémonie.   Ce qui   pousse Vision d’Afrique   a recommandé aux participants  d’aller à l’essentiel, et que démarrent les choses sérieuses, ajoute  Le  Combat du peuple.

Enfin  le Correcteur  rend responsable Faure  Gnassingbé de  l’enlisement de la situation politique du pays  à cause de  son entêtement   à rester au pouvoir.

Il n’y a pas que le dialogue qui est commenté par les journaux.  La sortie  récente  de  l’archevêque émérite  de Lomé   sur la situation politique fait débat dans les journaux.

Le Combat du peuple rappelle  l’archevêque à la raison et  à un devoir de vérité, tout tant lui taxant d’être un ‘symbole’  de la faillite politique au Togo.

Nouvelle Opinion  publie dans  ses colonnes  la  réaction d’un mouvement de soutien à Faure en réponse au message  livré par l’archevêque et  souhaite pour  l’homme d’église  de savoir raison gardée en  ces temps de crise.    Le même sujet est à lire dans Le  Correcteur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page