Politique

RGPH-5 : Trois semaines pour dénombrer les togolais

Le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpéssi a lancé lundi 24 octobre 2022 à Lomé, le 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) qui se déroule du 23 octobre au 12 novembre sur toute l’étendue du territoire togolais.

L’opération menée par  l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED) intervient tous les 10 ans . Elle a pour objectif de permettre au gouvernement de disposer des données exhaustives, fiables et détaillées sur la population pour orienter les importantes réformes économiques et sociales.

Sur le terrain, 10. 671 agents recenseurs, 2.850 chefs d’équipe, 756 agents contrôleurs, 50 superviseurs et 8 administrateurs régionaux sont mobilisés.  Pendant trois semaines, ils vont passer de maison en maison pour relever le nombre de personnes qui y vivent.

appel à une adhésion 

« Je lance un appel citoyen à toute la population pour réserver un accueil chaleureux aux agents recenseur et fournir les informations demandées qui concernent plusieurs aspects de leur vie », a déclaré le ministre Boukpessi lors du lancement, tout en précisant que c’est depuis 2018 que le gouvernement s’est engagé, dans le processus de réalisation du 5e RGPH.

Lire aussi-Mali: 67 médecins militaires togolais honorés par l’ONU

La représentante résidente du fonds des Nations Unies pour la Populations (UNFPA), Josiane Yaguibou, cheffe de fil des partenaires, a expliqué que son institution apporte son expertise et son appui financier aux gouvernements qui en sollicitent pour la production et l’utilisation des données socio démographes nécessaires à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation des politiques et des programmes de développement.

Elle a relevé que ce recensement nécessite la mutualisation accrue des énergies et des ressources de tout genre, afin de garantir sa réalisation complète et efficace. Elle a réitéré le plaidoyer à l’endroit de tous les partenaires et du gouvernement sur la nécessité de poursuivre l’appui financier et technique requis pour boucler le gap budgétaire résiduel de l’opération.

Lire aussi-Togo : Agou lance les opérations du RGPH-5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page