Politique

RGPH5 : « Nous demandons à la population de se rendre disponible »

Pour le cinquième recensement général de la population et de l’habitat  (RGPH5) qui se déroule depuis le 23 octobre dernier, et ce jusqu’au 12 novembre 2022, les appels à la population se multiplient. Le dernier en date est d’une association citoyenne qui appelle les togolais à se rendre disponible.

« Nous voudrons demander à ceux qui sont encore réticents et qui n’ont pas compris ce pourquoi l’Etat réalise le recensement de la population de se faire recenser parce qu’il y va de leur bien-être », indique le communiqué, qui poursuit, « Nous demandons à la population de se rendre disponible pendant la période du recensement ».

En effet, le recensement de la population permet de mettre à la disposition de l’Etat, l’effectif, la structure et la répartition spatiale de la population en vue de répondre de façon durable aux besoins sociaux de base (santé, l’éducation, emploi et sécurité). Il vise aussi à connaître les caractéristiques des populations qui vivent en Côte d’Ivoire.

Les informations collectées lors du RGPH5  permettront de planifier des actions publiques telles que : la construction d’écoles, de routes, de centres de santé, de logements, etc.

Sur le terrain l’opération mobilise, 10. 671 agents recenseurs, 2.850 chefs d’équipe, 756 agents contrôleurs, 50 superviseurs et 8 administrateurs régionaux pendant trois semaines.

Lire aussi-RGPH-5 : « chaque citoyen est appelé à réserver un bon accueil aux agents »

En dépit des réticences du démarrage, le dénombrement des populations dans le cadre du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5), se déroule « bien » a rassuré sur la télévision publique, Souradji Fankeba, directeur des statistiques démographiques et sociales à l’INSEED.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page