Afrique

CEDEAO: le président Assimi Goita invité à un sommet extraordinaire

La Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a adressé une invitation au président de la transition malienne, le colonel Assimi Goita, à prendre part à un sommet extraordinaire sur le Mali vendredi 25 mars 2022 à Accra au Ghana.

L’information est contenue dans une note en date du mardi 22 mars 2022 et publiée sur les réseaux sociaux. Par cette lettre,  la commission de la CEDEAO informe le ministère des Affaires étrangère et de la Coopération de la République malienne, qu’un Sommet extraordinaire se tiendra le vendredi 25 mars 2022 à Accra au Ghana, et portera sur la situation politique au Mali.

Pour ce faire, la communauté sous-régional dont le Mali est suspendu depuis quelques jours « invite le président de la transition du Mali, le colonel Assimi Goita à prendre part aux travaux »

Ira ou pas? Réponse dans 48 heures.

Lire aussi-Mali : Désaccord entre la Cédéao et la junte sur la date des élections

L’organisation régionale avait lourdement sanctionné en janvier la junte du colonel Assimi Goïta, porté à la tête du Mali par un premier coup d’Etat en août 2020 et intronisé président « de la transition » à la suite d’un second putsch, en mai 2021.

Ces sanctions – fermeture des frontières avec les pays de la Cédéao, embargo sur les échanges commerciaux et transactions financières notamment – punissent le projet des militaires de continuer à gouverner pendant plusieurs années, et leur engagement non tenu d’organiser en février 2022 des élections qui auraient ramené des civils à la tête du pays.

Lire aussi-Mali : un expert de l’ONU constate une amélioration de la sécurité

La Cédéao exige des élections d’ici “12 à 18 mois

Un comité technique de la Cédéao avait proposé l’organisation de scrutins dans un délai de 12 ou 16 mois, avec l’aide d’une Autorité indépendante de gestion des élections (Aige), selon un document que l’AFP avait consulté. Le médiateur ouest-africain avait appelé à une transition démocratique dans « les plus brefs délais« , au lendemain de l’approbation d’un plan permettant à la junte militaire de rester au pouvoir pendant cinq ans.

Lire aussi-Mali : Assimi Goïta met fin aux fonctions du président de transition

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page