Economie

Faure Gnassingbé en Chine : des accords, des rencontres bilatérales, d’affaires, participation au FOCAC 2018, voici le film

(24hinfo)-La visite d’Etat en Chine du président Togolais, s’est achevée le vendredi 7 septembre par le premier Forum d’affaires Togo Chine à Hanghzou dans la province de Zhejiang.

Cinq jours intenses, car en plus de participer au Forum sur la coopération chine-Afrique, Faure Gnassingbé a multiplié depuis son arrivée le samedi à Béijing les rencontres avec des hommes d’affaires chinois, des banques d’investissements, des sociétés spécialisées dans plusieurs domaines, effectué des visites et enfin présidé le Togo –Chine Business Forum 2018, une première du genre.

Entre ces rendez-vous et programmes, le président Faure Gnassingbé a rencontré son homologue Chinois, Xi Jinping. Des échanges fructueux au cours desquels, M. Gnassingbé a salué la bonne organisation du sommet FOCAC 2018, la vision de la Chine pour l’Afrique et revenu sur les annonces du dirigeant dans son allocution d’ouverture du forum pour enfin finir par une brève présentation des ambitions du Togo déclinées dans son nouveau plan national de développement. Retour sur cette grande opération de charme que le président Togolais a menée en Chine tout au long de son séjour.

????????????????????????????????????

Mission accomplie s’exclame un observateur et admirateur du président Togolais. Pour ce dernier, M. Gnassingbé veut mettre le Togo sur les rails du développement et ce la ne souffre d’aucun doute.
‘En Chine il a montré sa capacité de faire les choses en grand et à garantir tous les moyens au nouveau Plan national de développement’, nous commente cet observateur.

2 septembre. Il a fallu quelques heures de repos au président togolais qui est arrivé en chine le samedi 1er septembre pour lancer son opération charme. Le dimanche 2 septembre, M. Gnassingbé s’est entretenu avec M. Zhang Mingfeng, président directeur général de Zhongmei, une société déjà présente au Togo et qui a annoncé son intention de construire un parc industriel agricole dans le quartier Akodesséwa dans la préfecture de Vo. Le même jour, le numéro un togolais a reçu le CEO de la société Tiesiju Civil Engeneering Group qui compte plus de 23.000 ingénieurs et techniciens. Une mission de la société est annoncée dans le pays pour poursuivre les échanges.

3 septembre. Faure Gnassingbé a accordé trois audiences, effectué un déplacement au siège de l’Asian Infrastructure Investment Bank et assisté dans l’après-midi à l’ouverture du Forum sur la coopération Chine-Afrique aux côtés du digérant chinois et ses homologue africains.

M. Du Fei, Président de China Road and Bridge Corporation, dont l’entreprise a effectué plusieurs grands travaux au Togo, réaffirme son attachement au pays et à aider le pays à réaliser ses ambitions dans le nouveau plan national de développement (PND). China Road and Bridge Corporation (CRBC) a mené des réalisations d’infrastructures routières, dont le grand contournement de Lomé, le contournement d’Alédjo, la route Lomé Vogan en construction. Elle s’est particulièrement illustrée lors de la construction en un temps record du pont d’Amakpapé au lendemain des graves inondations qu’a connues le pays en 2008. La CRBC est un partenaire historique du Togo.

A sa suite, M.Gnassingbé a reçu M. Liang Bin, Directeur Général de China Railway Construction Bridge Engeneering bureau Group, une entreprise chinoise de renom spécialisée dans la construction des infrastructures en particulier. Le projet du corridor 600 Km de chemin de fer a été soumis à l’entreprise qui doit aussi envoyer une mission d’inspection dans le pays.

Avant d’assister à l’ouverture officielle du FOCAC, le président de la République a reçu M. Luo Qinzheng, Directeur Général de China Africa machinery Corporation du groupe YTO (CAMACO-YTO) un groupe qui œuvre dans les investissements et le commerce en Afrique puis effectué avec sa délégation une visite au siège de l’AIIB.

‘Ce rendez-vous clé auprès de l’AIIB, l’une des banques multilatérales les plus imposantes en Chine et en Asie, démontre la volonté du chef de l’État à accélérer la réalisation des objectifs du PND. L’AIIB s’est dite impressionnée et prête à accompagner les investisseurs qui veulent aller au Togo, en saluant ce cadre institutionnel de développement dont s’est doté le Togo’, nous explique-t-on.

Cette visite a permis aux officielles togolaises de présenter les grands axes du plan national de développement aux responsables de cette banque surtout que le Togo a réservé un quota de 65% de financement du Plan au le secteur privé en l’occurrence les banques et les investisseurs.

4 septembre. Le président Faure Gnassingbé a participé à Beijing en Chine à la Table Ronde des chefs d’État et de gouvernement au Forum sur la coopération Chine-Afrique. Intervenant lors cette rencontre de haut niveau, il a plaidé en faveur de l’accroissement du volume d’investissemententre la Chine et l’AFrique et la mise en place d’un mécanisme dédié à l’élaboration du cadre de résultats et des objectifs, en lien avec les différents domaines concernés.

‘Ici en Chine, terre de progrès technologiques, je voudrais inviter nos partenaires à étendre le champ d’expérimentation de l’innovation jusqu’en Afrique dans un fructueux brassage, notamment avec la jeunesse, relève de demain’, a souhaité M. Gnassingbé.

5 septembre. Le Président de la République Faure Gnassingbé a reçu, à Pékin, une délégation de la société commerciale chinoise Haier conduite par son vice-président Diao Yunfen. ‘Notre société veut contribuer à l’instauration de l’éducation intelligente pour permettre aux jeunes d’accéder aux moyens modernes d’apprentissage, à la gouvernance intelligente pour le perfectionnement du travail, et à la modernisation du secteur de l’énergie et de l’industrie’, a déclaré à la presse, M. Simon Wang, directeur de Haier pour l’Afrique francophone.

M. Gnassingbé a reçu également en audience ce jour M. Hu Jianhua, directeur de China Merchants Group , société implantée au port de Lomé depuis quelques années. ‘Le Togo et la Chine ont une longue histoire d’amitié. Nous avons parlé de cette coopération et surtout du partenariat avec China Merchants group, qui a déjà investi dans le Port de Lomé’,
Enfin, le directeur de China Construction Bank, M Tian Guoli,est allé de son côté présenter au chef de l’Etat ses projets d’investissement dans le domaine des infrastructures au Togo.

6 septembre. Echanges entre M. Gnassingbé et le dirigeant chinois. Civilités, félicitations, coopération bilatérale et plan national de développement étaient au cœur de la rencontre entre Mrs Gnassingbé et Jinping. Indiquant que l’amitié de longue date et la coopération fructueuse entre la Chine et le Togo avaient donné un exemple de la coopération Sud-Sud, M. Xi a indiqué que les deux parties devaient tirer pleinement parti des avantages de la confiance politique mutuelle et des interactions amicales entre les deux peuples, et continuer à se soutenir l’un l’autre dans les questions ayant trait à leurs intérêts clés et à leurs préoccupations majeures.
A son tour, Faure Gnassingbé a félicité la Chine pour le succès du sommet de Beijing, qui a élevé le partenariat stratégique global de coopération entre la Chine et l’Afrique à un plus haut niveau.

‘Les pays africains apprécient hautement les « huit initiatives majeures » proposées par le président Xi lors du sommet et déploieront des efforts conjoints avec la Chine pour bâtir une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide, a-t-il indiqué avant d’ajouter ‘Le Togo sera toujours solidaire de la Chine fraternelle’.

Le même jour, M. Gnassingbé a présidé une table ronde avec un groupe de patrons d’entreprises chinoises conduit par M. Zhang Yujing, Président de la China Chamber of Commerce for Import and Export of Machinery and Electronic Products (CCCME), le Président et Vice-Président de la chambre de commerce et d’industrie du Togo et le Directeur Général de Togo Invest. À l’issue de la table ronde, une convention de partenariat a été signée entre les deux chambres de commerce, confirmant ainsi l’orientation du PND qui doit être financé à 65% par le secteur privé et la volonté du Togo de pouvoir bénéficier du transfert de compétences et de technologies.

La CCCME est la plus grande organisation du commerce extérieur de machines et de produits électroniques. Elle compte près de 10.000 membres et se compose de grandes entreprises manufacturières et commerciales, des entreprises dans les industries mécaniques et électroniques. La majorité des industries de la machinerie et de l’électronique en Chine sont des membres de la CCCME.

Plus tôt dans la matinée, le chef de l’État a poursuivi les audiences en recevant deux opérateurs économiques, M. Zvezdan Randelovic, CEO et Mme Tracy WANG, Executive Director, ANDAZ GROUP. Le groupe a exploré avec la partie togolaise la possibilité d’investir au Togo dans le domaine de l’énergie et des Transports.
Egalement, M. Zhang Qingsong, Vice Président de Exim Bank of China a été reçu par Faure Gnassingbé dans la matinée. Le portefeuille du pays avec EXIM BANK Chine comporte 10 projets dont 06 sont achevés, 03 en cours et 01 non démarré. Les deux parties ont passé en revue l’ensemble du portefeuille avec le Togo et ont étudié ensemble comment renforcer le partenariat.

7 septembre. Journée très chargée. Premier forum Togo-Chine à Hanghzou et visite du campus Xixi d’Alibaba et de Hanghzou Economic & Technological Development Area.

D’abord, journée d’affaires, à l’ouverture de cette initiative, M. Gnassingbé a réitéré ses vifs remerciements au gouvernement et au peuple chinois pour la réussite parfaite du FOCAC 2018, présenté le Togo dans ses potentialités et sa place géographique et géopolitique qui fait du Togo, une porte d’entrée naturelle en Afrique de l’Ouest pour finir en insistant sur la volonté des opérateurs économiques togolais de nouer des relations d’affaires avec leurs homologues chinois avant d’inviter le secteur privé venu en nombre à ce forum à venir investir au Togo et soutenir son Plan national de développement.

‘Ce forum participe à l’intensification des échanges économiques entre la Chine et le Togo, dans la lignée des ambitions exprimées par nos nations au cours du Forum sur la coopération sino-africaine qui s’est tenu en début de semaine à Beijing. Le choix de la Province de Zhejiang pour accueillir cette première édition n’est pas fortuit. Hier « Mer des rizières », aujourd’hui capitale chinoise, demain mondiale, du e-commerce, elle est le symbole du miracle économique chinois qui inspire tant notre continent. Entrepreneuriat, industrialisation, échange, innovation : les ingrédients de la transformation économique du Zhejiang en font aujourd’hui sa renommée’, a-t-il déclaré devant les hommes d’affaires chinois et Togolais mobilisés pour la circonstance.

Il poursuit : ‘Vous qui en avez été les artisans, je suis venu aujourd’hui à Hangzhou vous lancer un appel : ce sont ces mêmes ingrédients qui transformeront économiquement le Togo, soyez les artisans du miracle économique togolais ! Produire au Togo, c’est la garantie de pouvoir exporter votre production sans barrière tarifaire vers les pays de la CEDEAO, un marché de plus de 300 millions de personnes en Afrique de l’Ouest dont le niveau de vie et la consommation augmentent rapidement’.

Pour M. Gnassingbé, le port de Lomé, port naturel en eau profonde, peut accueillir des navires de 13 000 TEU, faisant de Lomé un hub portuaire de la sous-région facilitant les échanges. Depuis 2014, le port de Ningbo est ainsi à 29 jours de traversée du port de Lomé .

Parlant de l’aéroport de Lomé, M. Gnassingbé a précisé qu’il est aujourd’hui relié à plus de 20 capitales d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale et peut accueillir jusqu’à 2 millions de passagers par an

‘C’est un partenariat gagnant-gagnant que je vous propose, et sommes prêts à vous accompagner au quotidien
dans la réalisation de projets structurants et créateurs d’emplois’, a-t-il déclaré.

AU chapitre, des visites, le Chef de l’Etat s’est rendu à Alibaba Xixi Campus, le géant chinois du commerce en ligne. Avec Jack Ma, le chef de l’État a suivi avec beaucoup d’intérêt la présentation du parcours de ce modèle en matière de réussite, constaté son évolution. L’hôte du jour a enfin invité le Président de la République à un entretien restreint au cours duquel, le chef de l’État a salué la vision et l’humanisme de Jack Ma.
Le Togo veut compter sur Alibaba Group dans un partenariat qui permettra non seulement aux jeunes Togolais de bénéficier de diverses formations, mais également se positionner comme une plateforme technologique dans la sous-région.

Enfin, accompagné d’une très forte délégation composée de ministres, de la cellule climat des affaires, de la Cellule
présidentielle d’exécution et de suivi, d’opérateurs économiques conduits par le Président de l’association des

grandes entreprises du Togo, le chef de l’État a visité la Zone économique et technologique de développement industriel. Un échange riche s’en est suivi entre les parties togolaise et chinoise. Au menu des discussions, les processus de création des parcs industriels, les conditions pour leur attractivité, les questions fiscales, le rôle de l’État, la question des exonérations, etc.

Le chef de l’État a émis le voeu et encouragé les hommes d’affaires togolais à revenir dans cette province avec laquelle le Togo vient de signer un mémorandum d’entente, pour approfondir les mécanismes devant permettre au pays de tirer le meilleur des huit initiatives majeures énoncées dans le projet Ceinture et Route.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page