Economie

Togo : ouverture de la 10éme réunion du GFAO de l’AFERA

(24hinfo)-Lomé, la capitale togolaise abrite depuis ce mardi 25 septembre, la dixième réunion du Groupe Focal Afrique de l’Ouest (GFAO) de l’Association des Fonds d’Entretien Routier Africains (AFERA). Deux thématiques ponctueront cette rencontre à savoir : « le financement de l’entretien routier dans les pays du GFAO » et « la problématique de la durabilité de la route par un entretien régulier et de qualité ».

Au total une quarantaine de participants venus des pays membres du groupe focal « Afrique de l’Ouest » de l’AFERA (Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo) prennent part à cette rencontre présidée par le ministre des Infrastructures et des Transports du Togo, Ninsao Gnofam en présence du président de l’ AFERA, Souleymane Traoré, de la présidente du GFAO, Lalla Koite et du Directeur général de la SAFER, Sylvain Atoute Outchantcha.

Elle vise à promouvoir le renforcement des relations de travail entre les responsables des Fonds d’entretien routier, membres du groupe focal, et favoriser, par l’échange d’informations et d’expériences, le développement efficace et harmonieux des fonds d’entretien routier.

Les communications sur les sous différents thèmes choisis permettront de mettre en exergue le double défi auxquels les Fonds d’ Entretien Routier sont confrontés, notamment, les défis de la diversification et de la sécurisation des ressources et la nécessité de garantir la contrepartie du financement des travaux d’entretien routier et un accent sera mis sur la recherche de la garantie de la durabilité des investissements dans le sous-secteur des infrastructures routières.

Selon le ministre togolais des transports, Ninsao Gnofam, « le gouvernement togolais a initié depuis plus d’une décennie, l’ambitieuse politique des grands travaux grâce à laquelle le réseau routier national du pays se porte mieux aujourd’hui ».

Ainsi, il a réaffirmé la disponibilité et l’engagement du gouvernement togolais aux côtés des autres pays membres, à travers la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER).

De son côté, la présidente du GFAO, Lalla Koite est revenue sur les chantiers de modernisation et de mutation profonde du groupe depuis les 8ème et 9ème réunions tenues en 2016 à Bamako et à Conakry e 2017.

« Les assises de Lomé marqueront la consolidation du GFAO avec la mise en place d’un secrétaire permanent basé à Abidjan en Côte d’Ivoire, du fait de la proximité de cette capitale avec plusieurs institutions internationales », fait-elle savoir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page