Flash Info

72e session de l’OMS pour l’Afrique : le Togo, félicité passe l’organisation au Botswana

La 72ème session du comité régional de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) pour l’Afrique s’est achevée sous une note de satisfaction, le vendredi 26 août à Lomé, après cinq jours de travaux consacrés aux questions transversales liées à la santé sur le continent. Le ministre togolais en charge de la Santé, Prof Moustafa Mijiyawa a clôturé cette session hybride au cours de laquelle les ministres en charge de la Santé ont retenu le Botswana pour abriter la 73e session du 28 août au 1er septembre 2023.

« Nous avions eu des échanges très fructueux. Nous avions parlé de la pandémie de la Covid-19 et comment nous allons faire pour que nos systèmes de santé soient plus résilients, et plus préparer pour faire face aux prochaines grandes épidémies ou pandémies », a déclaré la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti à la cérémonie de clôture en présence des ministres togolais en charge de l’Environnement et de l’Eau. Elle s’est réjouie que « les Etats membres sont en train de prendre des actions par rapport aux leçons apprises au cours de cette pandémie ».

Au nom du chef de l’Etat, le ministre togolais de la Santé, de l’Hygiène publique et à l’Accès universel aux Soins, a salué le bon déroulement des travaux et des thématiques développées lors des discussions aussi bien en présentiel qu’en mode virtuel. La participation a été dense, a reconnu Pr Mijiyawa qui n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude aux responsables de l’OMS et aux différentes délégations pour leur soutien et contribution à la réussite de ce rendez-vous.

La reconnaissance des Etats au Togo

Au nom des délégations, le ministre béninois de la Santé, Pr Benjamin Hounkpatin a remercié la République du Togo pour l’accueil et la qualité des échanges durant les cinq jours. « Cette 72ème session a eu un caractère particulier par rapport à l’ensemble de l’appréciation des collègues, aussi bien qu’au contenu de l’agenda qui a été très enrichissant », s’est félicité Pr Hounkpatin.

Dr Moeti a également exprimé sa reconnaissance au président de la République du Togo et à son gouvernement « pour l’accueil et la bonne organisation de cette session ». Elle a remercié toutes les délégations pour leur disponibilité et le travail de qualité abattu.

Une série de documents étudiés

Du 22 au 26 août, près de 400 délégués de 49 pays membres de l’OMS Afrique ont participé aux travaux en présentiel et 300 délégués en mode virtuel. Les ministres de la Santé et les experts ont examiné, entre autres, le 7e rapport de situation sur la mise en œuvre du programme de transformation du secrétariat de l’OMS dans la Région africaine ; le rapport de situation sur la mise en œuvre de la stratégie régionale pour la santé bucco-dentaire 2016-2025 ; le rapport de situation sur la mise en œuvre dans la région africaine de la stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent 2016-2030.

D’autres documents ont fait l’objet d’étude notamment le rapport de situation sur la mise en œuvre dans la région africaine de la stratégie mondiale pour accélérer la lutte antitabac 2019-2025 ; le rapport de situation sur le cadre de mise en œuvre de l’action mondiale pour lutter contre les vecteurs dans la région africaine de l’OMS ; le rapport de situation sur la mise en œuvre de la stratégie régionale pour la surveillance intégrée de la maladie et la riposte 2020-2030 ; le rapport de situation sur la mise en œuvre du document technique visant à réduire les inégalités en matière de santé par une action intersectorielle sur les déterminants sociaux de la santé dans la région africaine.

Lire aussi-OMS : 400 participants attendus à la session du comité régional à Lomé

Les délégués ont passé au peigne fin également la stratégie régionale relative aux maladies non transmissibles graves ; la stratégie régionale pour la sécurité sanitaire et la gestion des situations d’urgence 2022-2030 ; la stratégie régionale actualisée pour l’action sur les déterminants environnementaux de la santé humaine dans la région africaine 2022- 2032 et le rapport de situation sur le cadre régional de mise en œuvre de la stratégie mondiale sur les ressources humaines pour la santé à l’horizon 2030. Sept manifestations parallèles ont meublé aussi les travaux, entre autres, des panels consacrés à la lutte contre les médicaments de qualité inférieure et falsifiés ; vers un leadership politique pour mettre fin à la tuberculose chez l’enfant d’ici à 2030 et l’approche contractuelle des formations sanitaires publiques au Togo.

Lire aussi-OMS : le Togo félicité pour la réussite de la 71ème session du comité régional

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page