Flash Info

« Investir dans les filles, c’est investir dans notre avenir commun »

Marquant le 10e anniversaire de la Journée internationale de la fille, le chef de l’ONU a qualifié mardi 11 octobre 2022, cette commémoration de célébration de la « vie et des réalisations des filles à travers le monde ».

« Lorsque les filles sont soutenues pour réaliser leurs droits fondamentaux, elles peuvent atteindre leur potentiel et créer un monde meilleur pour elles-mêmes, leurs communautés et leurs sociétés », a déclaré le Secrétaire général António Guterres dans un message.

Il a souligné que lorsqu’elles peuvent être scolarisées, « elles ont plus de chances de mener une vie saine, productive et épanouissante ».

Lorsque les filles sont soutenues… elles peuvent réaliser leur potentiel et créer un monde meilleur

En ayant accès aux soins de santé, « elles grandissent avec une plus grande confiance en elles et une plus grande autonomie corporelle » et lorsque les filles comprennent leurs droits – notamment le droit de vivre sans être menacées par la violence – « elles sont plus susceptibles de rester en sécurité et de signaler les abus ».

Des défis de taille

Cependant, les filles continuent de faire face à des défis sans précédent en ce qui concerne leur droit à l’éducation, leur bien-être physique et mental et leur protection contre la violence.

Qu’il s’agisse de l’interruption de leur éducation, de l’expulsion de leur foyer en raison d’un conflit ou de l’impossibilité d’exercer leurs droits sexuels et reproductifs, M. Guterres a déclaré que la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’aggraver les fardeaux existants et réduire à néant les progrès importants réalisés au cours de la dernière décennie.

Lire aussi-Togo : 12 filles en lice pour le concours « Reine des sciences et technologies »

Guterres s’est ainsi dit préoccupé par l’exclusion persistante des filles de l’enseignement secondaire en Afghanistan, expliquant que cela est non seulement « profondément préjudiciable » pour elles, mais aussi pour « un pays qui a désespérément besoin de leur énergie et de leurs contributions ».

« Laissez les filles apprendre », a-t-il exhorté les dirigeants talibans.

Avec ONU info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :