Société

Togo : révision de quatre lois pour renforcer les droits de la femme

Les députés togolais ont approuvé jeudi 10 novembre 2022 à Lomé, la révision de quatre projets de loi en faveur des droits de la femme. La séance présidée par Yawa Tsègan a connu la participation de la ministre chargée de la promotion de la Femme Adjovi Lonlongno Apedo.

Les modifications apportées aux lois portant code de sécurité sociale,  code des personnes et de la famille, code pénal et code du travail visent à renforcer les droits de la femme dans les domaines du mariage, à l’occasion de la maternité, du travail, de la protection contre les violences domestiques et les violences économiques et de la sécurité sociale.

Selon l’exposé des motifs, les modifications apportées à ces dispositions permettent de consolider les efforts déjà déployés pour plus d’égalité entre les hommes et les femmes et pour une meilleure protection de la femme.

L’adoption des présents projets de loi vient ainsi renforcer les droits de la femme et les conditions égalitaires de participation au développement du Togo. Elle renforce l’engagement politique permanent des autorités togolaises en faveur de l’épanouissement de la femme, de la sécurité des familles et du bien-être de toute la population sans distinction.

Ces modifications se justifient par la ratification par le Togo, de plusieurs instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme qui traitent de la non-discrimination et de l’égalité entre l’homme et la femme. Il s’agit notamment de la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes du 18 décembre 1979 et du protocole de la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatifs aux droits des femmes en Afrique du 11 juillet 2003.

Pour l’occasion, la présidente de l’assemblée nationale a exhorté les parlementaires à s’approprier la vision du gouvernement qui veut que la femme togolaise continue d’être au centre de toutes les attentions. Elle a émis le vœu que Dieu veille sur le chef de l’Etat, afin qu’il puisse continuer à donner plus de visibilité et de positionnement à la femme togolaise, pour que la nation togolaise continue de bénéficier de toutes les valeurs qu’on reconnait à la femme.

« Que toute la société togolaise adhère à ce concept pour qu’ensemble nous allions vers un équilibre égalitaire entre la femme et l’homme au sein de notre société », a-t-elle déclaré.

« Les réformes apportées aux quatre textes permettront d’améliorer le statut civil, le positionnement familial et les droits matrimoniaux de la femme », a souligné de son côté, la ministre Adjovi Lonlongno Apedo, qui ajoute qu’elles apportent également une plus grande protection de la femme contre diverses infractions sexistes et sexuelles, notamment les violences.

Enfin, elles renforcent les droits professionnels, sociaux et l’accès égalitaire à l’emploi, ainsi que le travail spécifique pour la femme enceinte ou allaitante.

Lire aussi-Togo : 10% de femmes dans l’armée d’ici 2023

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page