Economie

Démarrage au Togo du projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques

Le projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’ouest (PHASAO) financé par la Banque mondiale au profit de sept pays d’Afrique de l’ouest  dont le Togo a été officiellement lancé jeudi 27 mai à Lomé par la ministre secrétaire générale de la présidence, Sandra Johnson. Prévu sur  cinq ans, il vise à améliorer et moderniser le système statistique national.

D’un coût  de financement de 30 millions de dollars, dont la moitié constitue un prêt pour les sept* pays bénéficiaires, les activités prévues viendront renforcer  au Togo les actions déjà entreprises par le gouvernement au profit du  système statistique national.  Ce qui réjouit Sandra Johnson, qui a rappelé dans son intervention les progrès réalisés par Lomé pour rendre son système statistique national performant avec notamment le rebasage du Produit Intérieur Brut (PIB),  l’enquête de suivi téléphonique des ménages dans le cadre de la Covid-19 et le recensement général des entreprises.

«L’engagement et la volonté du gouvernement et de la Banque mondiale pour l’harmonisation et l’amélioration des statistiques nationales au Togo à travers le projet PHASAO s’inscrivent dans la perspective d’améliorer la qualité du Système statistique national dans les secteurs sociaux, économiques et administratifs » a-t-elle déclaré tout en précisant aussi que le PHASAO contribuera à une meilleure mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale (2020-2025) qui prend en compte les priorités d’actions de développement afin de faire du Togo un pays de cohésion, de paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable.

Renforcer les statistiques

« L’objectif de renforcer les statistiques des pays africains participants et entités régionales en Afrique afin d’harmoniser, de produire, de diffuser et d’améliorer l’utilisation des statistiques économique et sociale de base », a déclaré Hawa Cissé Wagué, représentante résidente de la Banque mondiale au Togo.

Au Togo, l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), l’Office togolais des recettes (OTR), la Direction des statistiques agricoles, de l’informatique et de la documentation (DSID), la Direction chargée des prévisions, seront les principales structures bénéficiaires des fonds.

*Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Ghana, Libéria, Sierra Leone et Togo

Lire aussi-INSEED : extension au plan national de la production de l’indice d’harmonisation des prix à la consommation

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :