Justice

Au Togo, la maison de justice est une structure intermédiaire de l’Etat

Une délégation de la direction Accès au droit à la Justice conduite par son directeur, Tchagnao Mama Raouf, a sensibilisé le jeudi 27 octobre 2022 à Bafilo, les leaders communautaires de la préfecture d’Assoli, sur les missions de la Maison de Justice.

Instituées le 27 février 2018, les maisons de justice ont pour mission de rapprocher la justice du justiciable par le biais du règlement des petits litiges de la vie courante par la voie de la médiation et la conciliation. Elles ont également pour rôle, d’assurer un accueil des populations locales et leur fournir toutes informations sur leurs droits et devoirs en général, les différentes étapes des procédures judiciaires et les décisions susceptibles d’être prises dans les dossiers.

Les maisons de justice ont deux fonctions qui sont la fonction contentieuse et la fonction consultative. La saisine et la procédure dans ces structures intermédiaires sont gratuites.

Lire aussi-A Lomé, trois jours de débat sur la justice transitionnelle

Pour l’occasion, le  directeur Accès au droit à la Justice a fait savoir que les maisons de justice permettent de réduire les encombrements au niveau des tribunaux. « Cette institution vise à parvenir à une justice plus efficace et moins onéreuse », a-t-il dit, joutant qu’elle est « une structure intermédiaire de l’Etat entre les entités juridictionnelles et les organes traditionnels de règlement des conflits ».

Lire aussi-Togo : Le PNUD équipe en matériels informatiques les maisons de justice

La sensibilisation a pris fin par la présentation d’un sketch en Tem qui a permis de mieux attirer l’attention des participants sur les conflits et les problèmes traités par la maison de justice de Bafilo.

Avec ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page